Pin It

ph13Le Burkina a adopté en 2015 le « Cadre d’orientation du curriculum » (COC) de l’éducation. Cette adoption marque une étape importante dans la mise en œuvre du continuum éducatif, une émanation de la Loi d’Orientation de l’Education consacrant l’obligation et la gratuité de l’enseignement de base de 6 à 16 ans et qui a pour objectif de mettre en cohérence l’ensemble des niveaux (pré-primaire, primaire et post primaire) et des sous-systèmes (formel, non formel et informel) relatifs à l’éducation de base.

Le Burkina, entendait ainsi garantir à tous les enfants, le droit à une éducation de base de qualité. C’est dans le prolongement de l’opérationnalisation du continuum, qu’un processus de réforme des curricula de l’éducation a été engagé. Cette réforme permet d’assurer une cohérence entre les curricula du Pré scolaire, du primaire et du post-primaire. En même temps, elle permet de prendre en compte les nouvelles compétences à développer par les jeunes burkinabè afin de répondre aux besoins actuels d’une société en constante mutation.


Le cadre d’orientation du curriculum (COC) est le document fondamental qui constitue le socle sur lequel reposent les orientations du curriculum. En effet, il constitue un cadre de référence qui guide les actions et les options clés de la réforme curriculaire. C’est également un précieux outil de pilotage et de mise en œuvre du curriculum en ce sens qu’il s’arrime parfaitement au programme de développement stratégique de l’éducation de base (PDSEB) et il précise les fondements théoriques et épistémologiques de la nouvelle “approche pédagogique intégratrice (API)”.

Il est important de souligner que les contenus des nouveaux curricula au Burkina prennent en compte les problématiques actuelles que sont les langues nationales, l’éducation inclusive les technologies de l’Information et de la Communication (TIC), l’art et la culture, les violences intra et extra scolaires et les savoirs endogènes. Ils prennent également en compte les spécificités de chaque région, les réalités du milieu de l’enfant, le caractère pratique des enseignements notamment la liaison éducation- production.
Concrètement, l’expérimentation des nouveaux curricula se fera dès la rentrée-scolaire 2015-2016 dans six (6) régions pilotes du pays.

L’opérationnalisation de ces nouveaux curricula se fera, entre 2016 et 2019. La généralisation privilégiera le principe de la progressivité par sous-cycle dans les zones pilotes. Dans une seconde phase, il y aura une extension progressive de l’application de la réforme aux autres écoles du pays, une fois tirées les leçons de la phase pilote.
Les enseignants et les encadreurs pédagogiques du pays ont été formés pour la mise en œuvre réussie de la réforme curriculaire.

Pin It